Commune de Saint Germain de Marencennes

Résultats de votre recherche

Présentation

Saint Germain de Marencennes

est un village français situé dans le département de la Charente-Maritime et la région du Poitou-Charentes. Ses habitants sont appelés les Marencennais et les Marencennaises.
La commune s'étend sur 16,5 km² et compte 1 294 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2015. Avec une densité de 78,1 habitants par km², Saint Germain de Marencennes a connu une nette hausse de 24% de sa population par rapport à 1999 (1038 habitants, 1 105 habitants en 2005 et 1 230 en 2010).

Entouré par les communes de Vandré, Péré et Muron, Saint Germain de Marencennes est situé à 4 km au sud-ouest de Surgères, la plus grande ville à proximité. Situé à 15 mètres d'altitude, La Devise et La Gères sont les principaux cours d'eau qui traversent la commune de Saint Germain de Marencennes.
Le maire de Saint Germain de Marencennes est Walter GARCIA.

Pour toutes vos démarches administratives, vous pouvez vous rendre à la mairie de Saint Germain de Marencennes, située Place Raimond Péraud.

Un peu d'histoire....

Marencennes est l'un des plus anciens villages de l'Aunis : Il est mentionné dans une charte d'Hugues Capet (987-997) et l'on suppose que l'origine de son nom vient de "mare antiquum", c'est-à-dire "mer ancienne". Il est séparé de Saint Germain par la vallée de la Gères, affluent de la Devise qui vient sur un très faible parcours, arroser les terres de cette commune et la couper d'une vallée transversale. Elle termine son cours dans le Canal de Charras dont les travaux, commencés en 1345, repris en 1784 furent achevés en 1812.
Au cours de la Révolution, le village est rebaptisé Germain-la-Rondée.

Avant 1789, la commune était riche surtout en bois, chanvre, froment et vin.
Ce qu'on appelle "les mottes" était la terre privilégiée du chanvre et chaque famille avait sa "motte".
A cette époque, Saint Germain ne comptait guère plus de 320 habitants. Les Bugaudières étaient rattachées à Muron et Marencennes, Mounet, Etourneau, Les Ances, Tric-trac à Saint Pierre de Surgères.
Le 14 décembre 1789, le territoire des Bugaudières est rajouté à celui de Saint Germain et le 6 août 1850, sous l'administration de Louis-Auguste Foucaud, Marencennes est réuni à Saint Germain qui se compose alors, outre le bourg, de 6 villages et de 13 hameaux ou fermes.
Saint Germain de Marencennes était né. La commune comptait alors 1300 habitants pour une superficie d'environ 1600 hectares.
C'est à cette époque que furent construits les trois ponts de Marencennes.
Alors aussi, le Conseil pensa à la construction d'une église. En 1846, les communes de Saint Pierre et de Saint Germain avaient songé, un moment, à se réunir pour le spirituel, en utilisant la vieille chapelle de Saint Nicolas. Mais le ministre des cultes avait ajourné cette affaire. Puisque les deux communes étaient réunies, on reprit la question. La construction de l'église et du presbytère ainsi que la maison des soeurs de charité (actuellement propriété de la Maison Familiale Rurale) furent l'oeuvre personnelle de la famille Foucaud-Vinet.

Pendant les fonctions de Maire de Monsieur Vinet (1871-1888) fut construite la maison de l'école des garçons et si cet homme avait usé ses forces à faire le bien dans la commune et surtout si le résultat ne fut pas ce qu'il en espérait, c'est que le phylloxera était venu ruiner le pays.
La population fut ramenée à 700 habitants environ, cependant on commençait à s'orienter vers l'élevage et la culture intensive car le sol argilo calcaire sur les hauteurs se prête à la culture et la vallée formée d'alluvions très fertiles permet l'élevage (la tourbe actuellement inexploitée abonde dans le sous-sol).

Le Blason consacré à Raimond Péraud :

Raimond Péraud est né à Marencennes "Roiffé", paroisse de Saint Pierre de Surgères, le 28 mai 1435, d'une famille obscure.
Il devint Prieur de l'Aumônerie de Saint Gilles. Louis Si qui résidait à Surgères en 1492 reconnut sa valeur intellectuelle et l'envoya en mission auprès du Pape Innocent VIII (sur blason 1ère poire or). Il fut nommé Evêque de Gürck, en Carinthie (Autriche), puis Ambassadeur de France à Rome auprès du Pape Alexandre VI Borgia (2ème poire or). Il fut nommé Cardinal en 1493 (3ème poire or). Il officia aux cérémonies des obsèques du roi Charles VIII en 1498. Il joua un rôle diplomatique important en Europe. Il fut, en particulier, chargé de négocier entre Louis XI et l'empereur Maximilien d'Allemagne. Son tombeau se trouve dans l'église de Viterbe en Italie, ville où il mourut en 1505.

Que signifie ce blason, que représente-t-il ?

On peut voir : un chapeau de cardinal "de gueule" (couleur rouge des émaux) avec glands et un cartouche (ornement architectural représentant ici les deux figurines) chaque côté.
Au centre, un soleil d'or accompagné de trois poires également en or chaque poire représentant un évènement important de la vie de Raimond Péraud).
Au chef d'or (c'est-à-dire la partie supérieure) une aigle éployée "de sable" (couleur noire des émaux) cette aigle est l'emblème de la ville de Viterbe en Italie.

Rechercher sur le site

Actualités

L'Ilot Vacances

Bourse aux vêtements

Dépôt mercredi 4/10/2017 ; vente jeudi 5 et vendredi 6/10/2017 ; retrait des invendus dimanche 8/10/2017


Cartes nationales d'identité

A compter du mercredi 15 mars prochain, votre Mairie ne sera plus en mesure de recevoir des dossiers de demande de carte nationale d'identité. La Mairie la plus proche désignée par l'Etat pour satisfaire ces demandes est la Mairie de Surgères.


Mineurs

Sorties de territoire

Nouvelles dispositions, reportez-vous à l'onglet "vie pratique" rubrique étranger